CIRCUIT AU SUD DU PÉROU

PARACAS

LIMA – PARACAS – NAZCA – AREQUIPA – PUNO – CUSCO

  • Paracas
  • Islas Ballestas
  • Paracas
  • Islas Ballestas
  • Ica
  • Nazca
  • Arequipa
  • Cañón del Colca
  • Lago Titicaca
  • Valle Sagrado del Cusco
  • Machu Picchu

Le Circuit Sud du Pérou est l’un des plus vendus et celui sur lequel on fait le plus de publicité et de campagne de promotion touristique au niveau international. Son principal marché est le tourisme réceptif et concentre, la plus grande partie des sites touristiques mis en valeur.

 

1. DEPARTAMENT D’ICA

 

1ER JOUR: Départ pour Paracas:

Pour arriver à Paracas prendre la déviation qui se trouve au niveau du kilomètre 245 de la route Panaméricaine Sud. De là on continu encore 15 minutes pour rejoindre le port de Chaco où partent les bateaux vers les îles Ballestas. Durant le trajet on peut voir le gigantesque et magnifique candélabre tracé sur la falaise. D’après certains scientifiques ce géoglyphe de 200 mètres de haut et de 60 mètres de large représenterait la constellation de la croix du sud et daterait du début du dix-neuvième siècle. Visible uniquement de la mer c’est un repère utile pour les cap-horniers voguant vers les mers australes. On peut apprécier la faune et la flore qui font partie de la réserve naturelle de Paracas.

ÎLES BALLESTAS ET LE CANDÉLABRE

Les iles Ballestas se trouvent à 30 minutes du port de Chaco. On y trouve pleins d’espèces différentes comme: les fous de Basan, les cormorans guanay, les vrilles les manchots de Humboldt, les cormorans, les otaries, etc… C’est un spectacle naturel où vous pouvez voir l’habitat naturel de ces animaux. On peut également voir le Candélabre figure mystérieuse qui jusqu’à aujourd’hui n’a pas d’explication, les gens pensent qu’elle a été faite au XIXe siècle par le libérateur José de San Martín d’autres disent qu’elle a été faite pour cacher un trésor de pirates et d’autres disent a été faite par des extraterrestres.

Durée: 2 heures les bateaux partent à 8 ou 10 du matin régulièrement.

LA RESERVE NATIONALE DE PARACAS

Le désert de Paracas a subi de nombreuses transformations. Dans le musée d’interprétation qui se trouve au sein de la réserve on peut voir qu’il y a des millions d’années, cet endroit était une forêt tropicale, la preuve étant des fossiles de crocodiles préhistoriques ont été trouvés sur les lieux. Pour cela et pour bien plus la réserve de Paracas est un endroit idéal pour les amoureux de géologie.

 

ICA

La ville d’Ica situé à 300 km de Lima (4 heures) y a 55 km de Paracas (45 minutes), es la capitale du département et de la région. En cours de route on peut voir des vignes, des cultures de paprika, d’artichauts, d’asperges, de noix de pécan, de mangues, de pastèques selon les les différentes saisons de l’année.

VISITE DE LA LAGUNE DE HUACACHINA

Au kilomètre 303 de la Panaméricaine sud, on prend une déviation qui nous amène à l’Oasis de Huacachina, où l’on peut faire du buggies, du sandboarding et prendre de superbes photos. Auparavant, cette Oasis avait des propriétés médicinales.

EXCURSIONS EN OPTIONS

 

TAMBO COLORADO

Au kilomètres 229 de la Panaméricaine sud  on trouve une déviation de 45 kilometres sur la route “Los Libertadores” ou l’on pourra vister le centre administratif Inca TAMBO COLORADO; Le nom original était PUCATAMPU. On dit que ce « centre a été construit pendant le règne de l’Inca Pachacutec, et c’est un point de jonction du fameux CAPAC ÑAN (chemin Inca) qui unissait la ville d’Ayacucho avec la cote péruvienne. On peut voir des niches dans les murs où vous pouvez encore voir les pigments rouges et jaunes distribués autour d’une place.

Durée: 3 heures.

MUSÉE REGIONAL D’ICA “ADOLFO BERMUDES JENKINGS”

A 5 minutes du kilomètres 303 de la Panaméricaine sud, on trouve un des musée archéologiques les plus important du Pérou où l’on trouve une exposition chronologiques des différentes cultures et peuples qui habitaient cette région comme par exemple: les Paracas, les Nazca, les Huari, les Chincha, les Ica  et les Incas. Ces peuples ont développés les textiles, les poteries, et céramiques, et avaient une connaissance élevée de la médecine. On peut voir aussi des crannes déformés, de la trépanation crânienne avec des cicatrices, une exposition de momies, et une immense maquette des lignes de Nazca.

Durée: 1 heure 30 minutes

CAVES ET DOMAINES IQUENIENS

Dans tout le département d’Ica on peut visiter des caves artisanales ou l’on prépare et distille le fameux Pisco, la boisson nationale du Pérou. Le pisco, résulte de la distillation de la fermentation du jus de raisin. On peut aussi voir comment on élabore la “Cachina” un genre de vin jeune. Toutes les caves et domaines expliquent l’élaboration des différents vins et piscos et on peut également les déguster.

Durée: 1 heure.

 

2 JOURS: ICA- NAZCA

Le trajet dure deux heures trente minutes, sans arrêts et un peu plus si l’on réalise différents arrêts en chemin.

 

MIRADOR (BELVÉDÈRE) DE LLIPATA (PALPA)

On peut voir dessiné sur la colline des êtres humains qui représentent des shamans ou des chefs de la culture Paracas.

 

MUSÉE MARIA REICHE

Mirador de Llipata

Au kilomètres 417 de la Panaméricaine sud on trouve la maison de María Reiche, une allemande qui a consacré sa vie à l’étude des lignes de Nazca. Aujourd’hui sa maison est transformée en musée qui nous montre des maquettes, des cartes, des photos, et des plans de sa théorie qu’elle a défendue jusqu’à la fin de sa vie. On peut voir aussi la tomba de María Reiche et de sa sœur dans la maison.

Durée: 30 a 40 minutes.

 

MIRADOR DE NAZCA

Au kilomètre 420 de la Panaméricaine sud on trouve le mirador le plus visité. Depuis celui-ci on peut voir 2 grandes figures Les mains et les racines du caroubier (Hurango).

Durée: 20 minutes.

 

LIGNES DE NAZCA

Dans les “pampas” de San José entre el  kilomètres 419 et 465 de la Panaméricaine sur on trouve un des endroits les plus importants du Pérou. Les fameuses et mystérieuse lignes de Nazca, qui ont été déclarées patrimoine mondiale de l’humanité par l’UNESCO. On trouve 7O figures gigantesques, parmi lesquels: le colibri, l’araignée, le chien, le singe, le condor, les mains et plus de 10 000 traits et lignes dont des aiguilles et des trapèzes. Selon María Reiche se serait un grand calendrier astronomique de 500 D.C. Une autre thórie nous indique que ces lignes étaient utilisées pour réaliser des cérémonies en l’honneur aux dieux qui habitaient les cieux. Une autre théorie nous dit que ces lignes furent  faites par des extraterrestres.

Le survol des lignes dure en général 30 minutes. Mais il y a des survols spéciaux qui peuvent durer de 45 minutes à  une heure. Ces survols sont sujets à la météorologie. La tour de contrôle de Nazca donne l’ordre de décoller.

 

PAREDONES:

À 2 km de la ville de Nazca en direction de la route Puquio- Cusco se trouvent les restes d’un centre administratif typiquement Incas avec des niches trapézoïdales. Les ruines sont faites d’adobe. C’est le chemin vers les aqueducs.

 

ACQUEDUCS DE CANTALLOC

À 4 kilomètres de la ville de Nazca en direction de la route Puquio- Cusco se trouvent plus de 30 aqueducs qui sont des trous  qui controlaient et nettoyaient l’eau. Cet endroit est considéré comme l’un des meilleurs lieux ingénierie hydraulique en raison de ses galeries souterraines qui recueillent l’eau du sous-sol et la transportent par des canaux légèrement inclinées jusqu’aux les étangs d’irrigation. Ils ont été construits avec des rochers, des pierres plates et du bois de caroubier.

Durée: 2 heures (Cantalloc et Paredones)

 

NUIT À L’HÔTEL DE NAZCA

 

EXCURSIONS EN OPTION: 

 

VISITE CHEZ LES POTIERS

À Nazca on trouve plusieurs ateliers de poteries. On peut voir comment étaient faites les poteries à l’époque de la culture Nazca avec les différents matériaux de l’époque.

 

VISITA DES ATELIERS DES MINEURS INFORMELS

Une des activités les plus importantes de Nazca, c’est l’exploitation minière informelle. À Nazca il y a différents ateliers qui nous montrent comment ils extraient l’or des montagnes environnantes. On peut acheter différents souvenir faits d’or et de différents minéraux de la région.

 

CIMETIÈRE DE CHAUCHILLA

À 20 minutes de  la ville de Nazca en direction d’Arequipa on trouve une déviation de 20 minutes jusqu’a hacia la nécropole de Chauchilla, malheureusement ce lieu fut piller par des pilleurs de tombes qui cherchaient de l’or et des tissus pour les vendre au marché noir. On peut seulement voir les tombes, quelques os et les crânes avec de très longues tresses qu’ont laissés les pilleurs de tombes.

Durée: 1 heure.

 

CAHUACHI

Centre administratif de la culture Nazca situé à 17 kilomètres de la ville de Nazca en direction d’Arequipa. On prend une déviation de 30 minutes où l’on trouvera un centre cérémoniel, découvert et étudié par l’archéologue italien Guiseppe Orifeci.

Durée: 1 heure.

 

MUSÉE ANTONINI

C’est un musée ou on peut trouver toutes les pièces qui furent trouvées à Cahuachi grâce à l’archéologue Guiseppe Orifeci. On y trouve des crânes, des poterie, quelques tissus et offrandes. Le musée se trouve dans la ville de Nazca.

Nuit à Nazca

2. DEPARTAMENT D’AREQUIPA

 

3EME JOUR: AREQUIPA

A.M DÉPART POUR AREQUIPA

À 10 heures de Nazca en continuant la Panaméricaine sud on trouve la déviation 48 qui nous emmène à Arequipa. Si on prend un bus privé on pourra s’arrêter en chemin  pour déjeuner et prendre quelques photos des villages de Tanaca, Yauca, Ocoña, Majes.

 

YAUCA

C’est un village qui vit de la culture des olives. On pourra voir une grande quantité d’olivier sur le bord de la route et sur la plage.

 

TANACA

Village qui a été peuplée par les Japonais dans le milieu du XXe siècle et qui ressemble maintenant à une ville fantôme quelques familles y vivent au cours de l’été, le reste de l’année le village est abandonnée. De là, vous pouvez prendre des photos de la plage.

 

OCOÑA

Ici on trouve la rivière du même nom ou l’on pêche des écrevisses et où l’on produit également du riz dans sa vallée fertile. Le paysage y est superbe et vous pourrez prendre de magnifiques photos de la rivière et des rizières.

 

MAJES

Village qui vit de la production de lait et de la fabrication de produits laitiers. On pourra déguster entre autre la confiture de lait (manjar blanco ou dulce de leche en espagnol)

 

 4EME JOUR: CITY TOUR AREQUIPA

Connue comme la ville blanche. Située à 2300 mètres d’altitude avec un climat sec qui varie entre 8°C y 30°C, avec de la pluie de décembre à mars. Arequipa fut fondée par l’Inca Mayta Cápac mais ses vestiges les plus anciens datent de 8 mil avant J.C. (vestige rupestres). La fondation par les espagnoles date du 15 d’aout 1540.

La visite dure normalement une demi-journée et on peut visiter les miradors du Misti, de Yanahuara et de Carmen Alto. Depuis cet endroit on peut voir le fleuve Chili, On peut visiter la ville coloniale, la cathédrale, l’église de la compagnie de Jésus (Jésuite) avec notamment la chapelle connue ccomme la chapelle « Sixtine du Pérou ». On peut y visiter également, le monastère de Santa Catalina.

 

5EME JOUR: DÉPART POUR LE CANYON DU COLCA

À 7 du matin départ en direction Chivay.

Au nord de la ville d’Arequipa  pendant 4 heures on traverse des paysages remplis d’ichu (herbe des hauts plateaux andins) et de yaretas (plante utilisée comme combustible). On pourra voir également des alpagas, des viscaches et des vigognes. On passera par le point le plus haut du circuit à 4350 d’altitude. C’est la région du canyon du Colca.

Le canyon a une profondeur de 3400 mètres, et serpente la rivière Colca. La vallée possède des vestiges des cultures Collaguas et Cabanas. On trouve des pétroglyphes et de chaque côté des berges de la rivière, se trouvent 14 villages pratiquement les uns contre les autres et qui datent du seizième siècle. Ces villages possèdent de superbes églises.

La nuit peut se faire à Chivay ou à Cabanaconde.

 

6EME JOUR: VISITE AU MIRADOR DE LA CROIX DU CONDOR

À 40 kilomètres de Chivay se trouve le mirador de la croix du Condor à Cabanaconde; de plus, on peut voir les volcans le Coropuna et l’Ampato.

Entre 7 heures et 10 heures du matin si on a de la chance on peut voir voler les condors, qui sortent le matin poussés par les courants de vents chauds. Retour vers 10 heures du matin en passant visitant quelques villages avant d’arriver à Chivay oú on a l’habitude de déjeuner.

On retourne au village Patahuasi, oú se trouve un petit restaurant ou l’on peut boire de l’infusion de muña (Minthostachys mollis ou menthe des Andes) C’est un point important parce que c’est de cet endroit qu’on peut retourner à Arequipa, Puno ou Cusco par une route goudronnée.

Selon notre circuit nous irons à Puno et nous passerons par:

 

PAMPA CAÑAHUA

Reserve naturelle où l’on observe les vigognes dans leurs environnements naturels. Elles sont protégées et seulement les habitants de ces contrées peuvent les tondre, mai n’ont pas le droit de les chasser n’y de les tuer.

  

3. DEPARTAMENT DE PUNO

IMATA

C’est une forêt de pierre où il y a des formations rocheuses étranges.

 

LAGUNE LAGUNILLAS

Depuis cet endroit on peut voir les flamants roses dans leurs habitats. Dans cette lagune on trouve des truites et d’autres poissons que les habitants des environs utilisent pour leurs consommations personnelles. Durant tout le trajet on peut voir des alpagas. Les alpagas sont utilisés pour leurs laines et c’est l’activité principale des habitants des hauts plateaux des Andes connu comme l’altiplano.

Apres quatre heures et demi de voyage on arrive à Puno ou nous passerons la nuit.

 

7EME JOUR: VISITE DU LAC TITICACA

À 10 minutes de Puno se trouve le lac Titicaca. C’est le lac navigable le plus haut du monde. Important pour la mythologie Inca parce que depuis ses eaux sont sortis et on émergés Manco Cápac  et Mama Ocllo, fils du soleil y fondateurs de l’empire Inca. Le lac possède des poissons en voie d’extinction comme par exemple les carachis, et les supes umantos. On trouve d’autres poissons comme la truite et les atheriniformes (pejerrey) poissons possédant de hautes valeurs nutritives. De plus on cultive le roseau (totora) qui est utilisé par les habitants et est très important pour eux. Le Pérou et la Bolivia partagent le lac navigable le plus haut du monde à 3810 mètres d’altitude. Le lac possède une superficie de 8559 km2, 55 % est partagé par le Pérou et 45 % par la Bolivie. Sa profondeur maximum est de 283 mètres et la température de son eau varie de  9°c à -7°c. Il mesure au maximum 200 kilomètres de long. Sans la présence du lac il n’y aurait pas de vie à cette altitude. Dans la partie péruvienne du Lac on trouve plusieurs iles comme l’ile d’Amantani, l’ile de Taquile, Soto, et Anapia (iles naturelles) et les iles artificielles  des Uros.

 

LES ÎLES DES UROS

À 5 kilomètres à l’ouest du port de Puno, on trouve 20 iles artificielles habitées par 3 10 familles uros-aymaras. Parmi les plus importantes on peut citer les îles de Santa María, Toranipata, Tupiri… Les hommes habitant ces iles sont de bons navigateurs et leurs épouses d’excellentes tisseuses.

Aujourd’hui, les iles ont actuellement des écoles, des antennes de communication et vivent du tourisme, bien qu’il y a quelques années ils étaient très réticents au modernisme.

 

TAQUILE

À 35 Kilomètres de Puno (3 heures en bateau) avec une superficie de 6 km2, et une altitude de 3810 à 3950 (Le point le plus haut.) et avec des températures oscillant entre 7°c à 23°c, au début du vingtième siècle elle fut utilisée comme prison politique mais à partir de 1970 durant le gouvernement de Juan Velazco Alvarado l’ile est devenue propriété exclusive des taquileños les habitants de l’ile de Taquile. Taquile est connue pour ses habitants chaleureux qui maintiennent leurs coutumes, leurs traditions et l’utilisation des vêtements de façon ancienne et les tissus qui symbolisent le reflet de leur style de vie et de leur état civil.

EXCURSIONS EN OPTION SUR PUNO

 

ÎLE D’AMANTANI

A 36 kilomètres de Puno se trouve l’ile d’Amantani, à 3817 mètres d’altitudes avec une superficie de 9 km2. Sa flore est caractérisée par la fleur de la Cantuta, la Muña, la sauge, la tola et la patamuña. Sur cette ile vive 8 communautés qui vivent de la culture de la pomme de terre, du mais, de la oca (tubercule andin), de la quinua, des fèves, et des petits poids. L’artisanat de l’ile est constitué de textiles et de sculptures en pierre. Nous trouvons également un mirador avec une vue sur le lac, des restes préhispanique comme par exemple des centres cérémoniels et un cimetière de momies.

Dans cette excursion, si vous visitez Uros, Taquile et Amantani, alors vous devez passer la nuit à Taquile ou Amantani. Ces communautés ont des chambres pour les touristes.

 

DISTRICTE DE CHUCUITO

À 18 kilomètres au sud  de Puno (20 minutes) se trouve Chucuito un ancien centre de récolte d’impôts durant l’époque de la colonisation. . On peut voir les églises de Santo Domingo et la Asunción,  de plus les los miradors et le temple Inca de la fertilité qui est un temple en l’honneur du phallus.

  

8EME JOUR: CIRCUIT PUNO-CUSCO (380 KM) FULL DAY

 SILLUSTANI

À 35 kilomètres au nord de Puno (40 minutes) y  sur les berges du lac Umayo, se trouvent les Chulpas de Sillustani qui sont des tours circulaires en pierre qui abritaient les grands seigneurs de Collao. Ses tours les plus importants mesurent jusqu’à 12 mètres de hauteur et le diamètre à la base est inférieur à la partie supérieure.

 

PUCARA

À 107 kilomètres au nord de Puno se trouve el musée lytique de Pucara, où on trouve aussi le temple cérémoniel de Calasaya construit 200 avant J.C. Cette ville est connue pour ses célèbres taureaux de Pucara.

 

LE COL DE LA RAYA

À 202 kilomètres environ de Puno, c’est le point du circuit le plus élevé (4313 mètres d’altitude) et c’est la frontière entre le département de Puno et de Cusco. On peut trouver des vendeurs d’artisanats des deux départements.

 

4. DEPARTAMENT DE CUZCO

SAN PABLO

Lieu où vous trouverez des restaurants qui offrent généralement un service de buffet

 

RAQCHI

Situé près du volcan Quimsachata à 255 kilomètres de Puno et 125 kilomètres de Cusco, Ce village est connu pour le temple Incas de Viracocha et les colcas sortes de greniers qui servaient pour garder les aliments. On trouve également des poteries très caractéristiques de la région.

 

URCOS

À 325 kilomètres de Puno et à 55 kilomètres de Cusco on trouve la capitale de la province de Quispicanchi. Selon la légende, une chaîne entourant Cusco a été jeté dans l’étang pour célébrer l’anniversaire de l’Inca Huascar.

 

ANDAHUAYLILLAS

À 335 kilomètres de Puno et a 45 kilomètres de Cusco se trouve le village colonial d’Andahuaylillas. Ce charmant village aux ruelles pavées se serre autour d’une place aux grands arbres dégoulinants de mousse espagnol. Ici et là sur les façades des maisons d’adobe aux toits de tuiles rousses s’agrippent de beaux balcons de bois certains peints en bleu. Le village d’Andahuaylillas est particulièrement connu pour son église jésuite du début du dix-septième siècle, San Pedro Apóstol, surnommée la chapelle Sixtine des Amériques. Elle renferme des peintures de l’école de Cuzco et quelques frises  qui représentent le ciel et l’enfer.

 

PIKILLACTA

Ils sont les seuls vestiges archéologiques de la culture Wari trouvé à Cusco, peu visités, mais à partir de la route, vous pouvez voir une partie des ruines. La taille du site est impressionnante.

 

9EME  JOUR: CUSCO

 

VALLEE SACRÉE

À une heure de la ville de Cuzco se trouve la vallée du fleuve Urubamba appelée Vallée Sacrée des Incas, avec des terrasses impressionnantes et des restes archéologiques  dominé par la cordillère Vilcanota. Elle est célèbre pour la culture du maïs géant. C’est un endroit idéal pour les sports d’aventure comme le rafting, trekking, etc…

 

 

CHINCHERO

À 28 kilomètres de Cusco se trouve les restes du domaine royal de Tupac Inca Yupanqui, ainsi q’un temple de l’époque coloniale.

Chinchero est célèbre son marché du dimanche encore en fonctionnement aujourd’hui (où le troc est toujours effectuée). Les tissus du village sont très caractéristiques de la région.

 

PÍSAC

Posé au pied de la montagne, à 2970 mètres d’altitude baigné par le fleuve Urubamba Písac (La perdrix en quechua) se trouve à 33 kilomètres au nord de Cusco et à l’est de la Vallée Sacrée. Le village est connu pour son marché très coloré qui se tient quotidiennement sur la plaza Constitución et ses ruines et son site archéologique. À 8 kilomètres du village sur les hauteurs de trouve le site archéologique connu sou le non de Pueblo Viejo.

 

OLLANTAYTAMBO

Nommé en l’honneur du guerrier qui est tombé amoureux de la fille de l’Inca. Son complexe archéologique impressionnant est l’un des plus grands construits par les Incas et est formé de terrasses et de 15 blocs. Son point culminant se trouve à environ 4200 mètres d’altitude et ont peu déjà apercevoir un peu de jungle.

Nuit à Yucay ou à Ollantaytambo.

 

 

10EME JOUR:

 

MARAS

À 40 kilomètres de Cusco se trouve Maras, un lieux connu pour ses mines de sel, situé près du village du même nom. Le sel extrait des salines de Maras se fait grâce à un système de préhispanique de séchage qui consiste à exposer le sel au soleil sur des milliers de terrasses jusqu’à évaporation. On apprécie mieux ce spectacle d’avril à octobre.

 

MORAY

À 7 kilomètres du village de Maras à 3500 mètres d’altitude se trouve le célèbre amphithéâtre encastré formé par quatre terrasses circulaires qui semblent disparaître dans les hautes terres au moyen d’un cratère artificiel. Moray était un centre de recherche et de domestication des plantes de l’époque Inca, ici on peut cultiver plus de 250 espèces.

Le départ de la gare ferroviaire d’Ollantaytambo pour Aguas Calientes se fait en fin d’après-midi. Le trajet dure 1 heure 40 minutes environ.

 

11 EME JOUR: MACHUPICCHU

Notre principale destination touristique et une des 7 merveilles du monde. On peut y arriver train ou à pied en 4 jours par le chemin de l’Inca. C’est la construction la plus important et la plus connu des Incas. Situé à proximité du Huayna Picchu et en face de la montagne Machu Picchu. Elle se compose de deux zones: l’une formée par le secteur agricole avec des terrasses, et l’autre formé par le secteur urbain composée de places et de tombes royales avec des pierres polies, des escaliers et des canaux de pierres.

Les principaux lieux:

  • La Pierre du condor
  • Les terrasses
  • La place principale
  • Le mirador
  • La zone résidentielle

Le parcours: On prendra le premier bus à 5h30 du matin pour voir le lever du soleil sur la citadelle (20 minutes de trajet pour arriver sur le site).

Nous visiterons le site toute la matinée en compagnie d’un guide. Ensuite vous pourrez déjeuner dans le restaurant-buffet de l’hôtel Machu Picchu ou retourner en bas au village pour déjeuner.

Dans l’après-midi départ en train pour Cusco (4 heures) jusqu’à la gare de Poroy.

Nuit à Cusco

 

12 EME DÍA: CITY TOUR

C’est un tour que l’on appelle combiné parce qu’il mêle le côté colonial de la ville et les vestiges archéologiques à proximité. Il dure 4 heures et c’est une excursion d’une demi-journée.

 

LA CATEDRAL

Construit entre 1560 et 1664 avec des pierres provenant du site de Sacsayhuaman, possède une façade renaissance avec des peintures de l’école de Cusco. De plus on trouve les restes du célèbre écrivain métis Inca Garcilaso de la Vega.

 

KORICANCHA

C’est le couvent des Dominicains construit sur un temple Inca, Koricancha ou «lieu de l’or.» En quechua. Ses murs étaient recouverts de feuilles d’or ou habitaient les femmes de la noblesse. Cet endroit est très spécial car on peut apprécier le syncrétisme du XVIIe siècle. On trouve ici la plus petite pierre sculptée de l’empire Inca.

 

SACSAYHUAMAN

Sa traduction est le faucon content et c’est un exemple d’architecture militaire Inca qui servait à protéger la ville de Cusco des envahisseurs. Il est composé de trois grandes terrasses qui se chevauchent en formes de zigzag. Le site possède d’énormes murs de pierre mesurant jusqu’à 300 mètres de long, 5 mètres de haut et pesant 350 tonnes. Cette forteresse est très célèbre parce que le 24 juin on fête l’Inti Raymi, la fête du soleil.

 

QUENQO

Construit en pierre calcaire, le site possède des galeries souterraines et un amphithéâtre semi-circulaire. Pendant la période coloniale on à détruit une grande partie du site pour éviter l’idolâtrie Inca.

 

 

PUKARA

Forteresse rouge constitué d’escaliers et de terrasses avec de grands murs qui défendaient l’empire, était une sorte de douane car de nombreux commerçants venaient échanger leurs produits de la vallée sacrée jusqu’à la ville de Cusco.  

 

TAMBOMACHAY

Dédié au culte de l’eau et du repos du monarque, on peut voir une série d’aqueducs, de canaux et des cascades provenant d’une source voisine.

EXCURSIONS EN OPTION:

Cusco possède de nombreux sites archéologiques et coloniaux entre autres on peut voir:

 

PIKILLACTA

Cela signifie «VILLE DES PUCES» pour les petites maisons et des temples que l’on y trouve. Le site possède une superficie d’environ 2 km2 et est situé sur une colline avec des roches et des structures de boue à la périphérie de Cusco. Cette construction a été faite par le Huaris.

 

RUE HATUN RUMIYOC

C’est la plus connu de la ville et appartient au Palais de l’archevêque, elle est célèbre pour la pierre à 12 angles, la même qui faisait partie du palais de l’Inca Roca. Il est plein de magnétisme, d’énergie et de mystère. Cette rue mène au quartier de San Blas.

 

 

BARRIÓ DE SAN BLAS

C’est un quartier d’artisans où l’on trouve des artisans célèbres comme Hilario Mendivil, Edilberto Mérida, et Santiago Rojas. On peut voir également une église datant de 1563 qui est la plus ancienne église paroissiale de Cuzco et a une chaire considéré comme la quintessence de la sculpture sur bois de l’époque coloniale.

PM revenir à Lima ou après-midi au large et revint le lendemain dans la capitale.

PM retour à Lima ou après-midi libre si retour à lima le lendemain.

 

NOTE:

Ce circuit peut se faire à l’envers, et l’excursion de la ville de Lima peut se faire le premier jour ou le dernier jour, car la plus-part des touristes arrivent et partent de l’aéroport international Jorge Chávez.

AUTRES TOURS

TOURS DE LIMA

Viens connaitre  4000 ans d’histoire de Lima

CIRCUIT AU NORD DU PÉROU

Au nord du Pérou d’importantes cultures se sont développées comme par exemple Les cultures Moche, Lambayeque, Chimu et Cajamarca.

Frances »